RSS
RSS

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [T] petite fille en détresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
song of devotion

Féminin
✘ NÉE LE : 28/04/1993
✘ PSEUDO : moz'art
✘ ICI LE : 14/09/2012
✘ MESSAGES : 326
✘ HOME : vaste
✘ ACTIVITÉS : lecture
✘ HUMEUR : mouais
✘ COM'S : « 'Il est esclave.' Montre-moi qui ne l'est pas : l'un est esclave de ses désirs, l'autre de son avarice, l'autre encore de son ambition, et tous sont esclaves de la peur. »
Sénèque - Lettres à Lucilius, livre V, lettre XLVII
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet : [T] petite fille en détresse ~ 16.12.12 23:58

Citation :
Rating : PG/K+
Genre : Drame
Mots : 527
« Si tu pouvais disparaître et ne plus exister », hurla une voix aigu et totalement furieuse. « Je ne veux plus te voir…tu me dégoûtes, tu me fais honte… »
La petite fille de dix ans se recroqueville dans le coin le plus sombre du placard à balais et se balance d’avant en arrière, des sanglots plein la voix, elle se murmure des mots apaisants…mais ce n’est qu’une enfant, qui ne fait pas son âge…les larmes dévalent de ses yeux aux pupilles blancs et mouille son visage de porcelaine. La petite fille ressemble à une poupée avec ses cheveux blond bouclés, son visage lisse, son petit nez retroussé, sa bouche aux lèvres charnue et ses joues rebondie. Son corps n’est plus celui d’une petite fille, ravagé par les marques, par les coups, par les bleus, mais presqu’un cadavre vivant en décomposition.
Elle pleure, elle frissonne, elle à peur sans pouvoir s’arrêter, le cœur battant la chamade, le ventre noué, le souffle glacé, le corps engourdi…sans pouvoir s’arrêter, elle tremble de partout et cherche à se réchauffer, mais cela ne vient pas de l’extérieur, c’est un froid glacial qui la consume de l’intérieur, qui la prends aux tripes et qui se fait humide, telle des gouttes de pluie froide…en faite, elle part tout simplement.

Se sentant tout à coup étrange, elle ouvre les paupières pour les refermer aussitôt, la lumière est trop forte, trop lumineuse…pourquoi y a t-il de la lumière, ici ? Songea-t-elle, oubliant momentanément sa cécité. Elle sait qu’elle ne doit pas avoir peur, mais elle ne peut pas s’en empêcher, c’est trop ancré au plus profond de ses entrailles. Elle sait que son monde vient de changer, mais l’espoir ne fait plus partie de sa vie, elle a oubliée ce que c’était ou n’a-t-elle jamais eu un moment de répit, pour penser à l’espoir. La mélodie qu’elle entend est douce et magnifique, elle apaise ses souffrances, son âme meurtrie…puis soudain, une pensée accapare son cerveau…elle a VUE la lumière, éclatante de blancheur, vivace…elle ouvre précautionneusement les yeux, qui s’écarquille au fur et à mesure qu’elle découvre le monde qui l’entoure, elle murmure des choses et sanglote en même temps, tout est si fascinant, si jolie, si grandiose, si merveilleux…elle ne sourit pas comme elle le devrait, trop habituée à ne pas le faire, mais son regard parle pour elle. La petite se lève lentement, s’attendant à retomber, à avoir mal, mais rien ne se passe…elle s’aperçoit que les stigmates de ses bras, ses jambes et son corps ont disparus, qu’elle ne porte plus sa robe en lambeaux défraîchie, usée, mais une robe verte soyeuse et douce aux touché.

Surprise par la sérénité de ce lieu, elle veut y rester pour toujours, elle se sent détendu, en paix…ce n’est qu’une enfant de dix ans, qui a subi sans bronché…non, ce n’était qu’une enfant de dix ans…qui avait perdu ou qui n’avait jamais connu l’espoir, qui n’avait pas de sourire, mais qui avait des yeux innocent, qui avait le cœur pur, aussi pur que toute haine, toute colère n’avait pas envahi de vengeance…elle était toute simplement ELLE…petite fille perdue, mal aimée…mais heureuse de la vie qu’elle avait entraperçu.
 

[T] petite fille en détresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: galeries :: textuelle-